1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 08:26

La ministre de l'écologie, Ségolène Royale, a fait une communication au conseil des ministres du 25 septembre dernier, annonçant un plan d'action sur le paysage, articulé avec le projet de loi "Biodiversité" qui intègre un volet spécifique dédié à cette thématique.

Dans cette annonce, une dizaine d'actions sont envisagées, avec une confirmation de l'intérêt porté aux "plans de paysage" mais aussi aux questions concrètes autour du paysage et de la question énergétique.

Une nouvelle fois, on découvre que le paysage peut être au cœur des politiques publiques en matière d'écologie, d'environnement et d'énergie.

A suivre ...

Pour récupérer le dossier de presse, voir ici.

01/10/2014

Partager cet article

27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 17:02

Brest, Nantes et Toulouse sont officiellement des métropoles, selon les décrets du 22 septembre dernier (décret Brest, décret Nantes, décret Toulouse). Il ne semble pas que ces collectivités le vivent aussi mal qu'une autre métropole plus septentrionale qui a du mal à émerger. Il n'est qu'à voir la campagne actuelle des candidats sénateurs qui cherchent tous à rassurer les maires sur leur opposition à la métropole "Aix-Marseille-Métropole", concernant pourtant le second bassin de population français (1,8 millions d'habitants).

On est encore loin de voir naitre cette dernière ...

27/09/2014

Partager cet article

27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 16:22

Le récent rapport de l'autorité de la concurrence l'a souligné la semaine dernière (voir ici). Il corrobore les éléments de l'article du Monde Diplomatique dans son article de 2012 sur le sujet (voir ici). Les automobilistes sont les "vaches à lait" des sociétés concessionnaires de notre réseau autoroutier payant favorisant par ailleurs la circulation des camions (coût du péage non proportionnel au tonnage du véhicule).

Il est intéressant de parcourir ce rapport pour analyser les détails recueillis. Au-delà des effets de marges exceptionnelles d'exploitation pointées par la presse et liées à une très forte rentabilité de ce réseau "mature" (coût de la construction remboursé, hausse des tarifs, trafics constants ou en légère progression, réduction des charges en personnels ...), un élément intéressant ressort en page 22 de ce rapport " Par conséquent, l’État a privatisé les SCA au moment même où leur rentabilité a commencé à croître fortement jusqu’à atteindre les niveaux actuels. C’est ainsi que, depuis la privatisation, soit en seulement 7 années (2006-2013), fortes de ces résultats nets, les dividendes versés par les seules SCA privatisées se sont élevés, dividendes exceptionnels inclus, à 14,9 milliards d’euros". De fait, ces dividendes auraient tout aussi bien pu être engrangés sur ces 7 ans par l'Etat s'il avait continué d'être l'actionnaire de ces exploitants, ce qui n'est plus le cas depuis la vente sous le Ministère de Dominique de Villepin en 2005. Rappelons qu'à l'époque cette vente avait rapporté à peu près cette même somme ... mais une seule fois !!!

Ceci est d'autant plus regrettable que les sociétés concessionnaires font tout pour prolonger plus ou moins artificiellement leurs concessions, notamment au travers du "paquet vert" (ouvrages pour la biodiversité).

Si nous n'avions pas alors vendu les "bijoux de famille", peut-être le budget français s'en porterait mieux ... C'est aussi cela une politique durable.

A noter que la Cour des Comptes avait elle aussi produit un rapport sur la hausse des prix de ces autoroutes qui notait une certaine opacité dans les règles prévalant pour ces hausses et un certain déséquilibre entre Etat et SEMCA (voir le rapport ici).

Que font nos élus si prompts à chercher de nouvelles ressources financières ?

27/09/2014

Partager cet article

18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 12:50

Avec l'arrêté préfectoral (voir ici)pris fin juillet par le préfet des Bouches-du-Rhône, l'expérimentation d'éoliennes flottantes dans le golfe de Fos va pouvoir s'engager en 2015. Ce programme est d'autant plus intéressant qu'il va permettre de tester in situ des éoliennes à axe vertical en lieu et place des éoliennes "classiques" à axe horizontal, de quoi développer de nouvelles formes et de réduire les coûts. En effet, d'après l'article d'Actu-Environnement (voir ici), ce procédé réduirait les besoins structurels d'environ 30% (efforts mieux répartis), ce qui n'est pas négligeable dans un contexte maritime.

S'agissant d'un programme expérimental réduit, son impact sur l'environnement devrait être limité. A suivre surtout si l'expérimentation se prolonge et s'étend.

18/08/2014

Partager cet article

16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 12:09

Parmi les labels écologiques, un concerne les jardins des collectivités ou des entreprises engagées dans une gestion écologique, sans recours aux pesticides.

Cette année, ce sont 33 sites qui ont pu être reconnus.

A voir sur ce site. D'autres informations sur cette démarche sont proposées.

16/07/2014

Partager cet article

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 14:14
Paysage in Marciac 2014

Si vous ne voulez pas bronzer idiot, rendez-vous à Marciac (Gers) du 28 juillet au 12 Août.

La journée du 1er Août sera consacrée à l'agroforesterie, dont j'ai déjà longuement parlé sur ce blog.

01/07/2014

Partager cet article

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 10:07

Il y a des questions récurrentes qui apparaissent de manière cyclique comme celle relative aux ponts habités. Déjà en 2011, j'évoquais cette question (voir ici) au travers de projets architecturaux.

Récemment, l'idée a ressurgi avec l'intention de la ville Paris de lancer un appel à projet pour construire deux ponts habités. Urbanews s'en est fait l'écho (voir ici). Ce qui est fascinant, ce sont les arguments en faveur de ce processus créatif.

Le principal concerne évidemment la rareté et le prix des logements et du foncier dans les villes.

Avant de se lancer dans ce type de projet, la collectivité (tous responsables confondus) a-t-elle tout mis en œuvre pour mobiliser les logements qui restent désespérément inoccupés ? Qu'en est-il des réquisitions à chaque fois évoquées ? Les promoteurs de ces ponts pensent-ils que ce serait moins onéreux de construire des logements sur un ouvrage d'art ? Ils ont alors une vraie méconnaissance de ce corps d'état. Il n'est qu'à voir ce que peut coûter un pont routier (4 000 à 5 000 €/m2)... Sans parler des surcoûts liés aux charges et aux réseaux ... Le foncier parisien n'est peut-être pas aussi cher que cela ...

01/07/2014

Partager cet article

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 10:01

Actu-Environnement se fait l'écho aujourd'hui d'une étude menée par la Commission Océan mondial qui propose d'assurer une gouvernance mondiale de ce principal écosystème qu'est l'océan. Toutes les questions sont posées, notamment s'agissant de l'exploitation et de la pollution mais nos responsables politiques auront-ils le courage d'aller en ce sens ?

Sauf lorsque les catastrophes engendrées par les désordres humains seront devenues inéluctables. Mais il sera peut-être trop tard.

A lire ici.

01/07/2014

Partager cet article

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 09:41

Après plus d'un an d'ouverture, le MuCEM a pris sa vitesse de croisière à Marseille, ayant accueilli plus de 2,5 millions de visiteurs sur l'ensemble du site, à commencer le Fort Saint-Jean.

Les marseillais se sont largement approprié cet espace ouvert au public et qui offre de nouvelles perspectives sur la ville et sur le littoral portuaire.

Cet ensemble participe à cette nouvelle dynamique d'Euroméditerranée qui offre un nouveau visage pour la ville.

Ci-dessous, quelques images de ce renouveau.

01/07/2014

Autour du MuCEM ...Autour du MuCEM ...Autour du MuCEM ...Autour du MuCEM ...Autour du MuCEM ...Autour du MuCEM ...Autour du MuCEM ...

Autour du MuCEM ...

Partager cet article

29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 13:18

Pour ceux qui n'ont pas l'habitude de cette terminologie pourtant essentielle à la production de l'urbain, Métropolitique propose un très bon article sur cette question ici.

La programmation urbain vise les maître d'ouvrages et leurs partenaires à se poser les bonnes questions pour leur développement urbain et à résister aux tentations des aménageurs qui proposent des projets "clé en main" mais qui ne répondent pas toujours (voire jamais) aux besoins locaux.

Au-delà des éléments de l'article qui est très orienté "sociologie", la programmation urbaine constitue un processus de long terme qui fait appel à de multiples compétences de l'aménagement de l'espace au service du collectif.

Par ailleurs, c'est aussi le seul moyen de faire de l'urbanisme durable.

Histoire de reprendre son développement en main ...

29/05/2014

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog