Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 10:26

Vu hier soir aux informations de France 2, un reportage sur une société américaine qui s'enorgueillit de tout recycler, y compris des déchets mineurs comme les mégots ou les chewing-gums. A revoir ici.

Cette société a un site en français. http://www.terracycle.fr/fr/

Il faudrait regarder de près les process en oeuvre pour ces recyclages multiples mais c'est la preuve au moins que techniquement c'est possible. C'est la base de l'économie circulaire.

Tous nos dispositifs de recyclage font piètre figure. A quand une vraie détermination pour aller dans cette direction ?

Seule question de fond non traitée dans le document et qui viserait peut-être à la base à limiter la fabrication des "déchets" de type emballage. Mais il est vrai que l'initiative est américaine, pays à l'économie libérale poussée à son extrême ...

21/07/2015

Partager cet article

14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 15:26

Un entretien très intéressant dans le débat actuel sur l'urbanisme des métropoles et plus particulièrement de la métropole parisienne, à contre-courant des idées reçues actuelles. A lire et méditer.

Vois l'article sur le site de Télérama.

14/07/2015

Partager cet article

11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 16:55

Une polémique est née au mois de juin dernier après que certains aient pu envisager que des églises désaffectées puissent servir au culte musulman (voir article ici et ici). Peut-être que la proposition aurait dû venir de l'Eglise et pas de l'islam … Pourtant, comme le fontt remarquer l'article, on s'émeut moins lorsque ces églises abandonnées sont vendues pour faire des hôtels, des logements, des musées ou des boîtes de nuit. A lors quoi, est-il aussi inimaginable que l'on puisse continuer à honorer Dieu dans un même bâtiment, quelque soit la religion ?

Notre société contemporaine aurait surement beaucoup à gagner, notamment pour la préservation du patrimoine, à envisager ce "transfert" d'usage, sous condition évidemment d'interdire toute destruction … Outre le rapprochement des croyants (après tout, c'est le même Dieu qui est adoré), cela pourrait aussi contribuer à l'apaisement général entre croyants modérés.

S'il doit y avoir une lutte (au sens figuré), ce serait bien que les croyants de toutes les religions "régulières" aient l'ambition de convertir les non-croyants plutôt que de s'entretuer physiquement ou même verbalement.

L'ancien testament n'est-il pas un livre commun aux trois grandes religions monothéistes ? Nous l'oublions peut-être un peu facilement.

11/07/2015

Je n'avais pas fait la relation mais il y a une pétition qui circule actuellement, à l'initiative de "Valeurs Actuelles" contre le principe de transformation d'églises en mosquées, avec, évidemment, la belle petite église de campagne en illustration (voir ici).

La question n'est évidemment pas posée de la pratique religieuse catholique en baisse. S'il y avait plus de pratiquants, l'usage d'églises désaffectées ne se poserait pas. Je suis curieux de savoir combien des signataires fréquentent régulièrement une église ... et pas simplement en visiteur.

13/07/2015

Partager cet article

21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 09:30

On pensait ces temps révolus, ceux qui permettaient aux édiles nationales de tout décider au mépris des territoires. Que nenni, grâce au Grand Paris, le gouvernement actuel se croit autorisé encore à décider de construire sur les franges du parc de la Courneuve, avec comme fantasme d'en faire le "Central Park" francilien, après l'avoir grignoté sensiblement ...

Ce fantasme serait-il propre aux Opérations d'Intérêt National ? J'ai le souvenir que de telles ambitions étaient affichées aussi sur l'OIN de la Plaine du Var à l'époque où il y avait encore une ambition d'urbanisme sur cette arrière-cour de Nice. Mais ce n'est pas sous cet angle que je voulais intervenir dans le débat.

Au-delà des questions d'égo du gouvernement actuel, servi par un Roland Castro toujours plus centré sur ses fantasmes constructivistes, c'est bien la question de la propriété intellectuelle de la création des Parcs et Jardins qui est en cause. Si des sites comme Versailles sont de fait préservés, il n'en est rien pour des territoires de banlieue comme la Courneuve. Pourtant ce parc est oeuvre de création de deux grands paysagistes peut-être méconnus mais de talent qui ont créé cet espace aujourd'hui géré avec son statut de "Natura 2000", emportant ainsi un potentiel écologique certain. Je veux rappeler le nom de ces paysagistes chefs de file d'une équipe : Allain PROVOST et Gilbert SAMEL. Leur oeuvre paysagère ne bénéficie ainsi d'aucune forme de protection, au même titre que les architectes qui eux gardent un droit sur le devenir de leur création. Mais il est vrai que les architectes font dans le dur alors que les paysagistes sont plus dans le vivant avec le végétal comme principal outil.

Les parcs sont-ils pour autant moins utiles ? Ce n'est surement pas vrai, d'autant plus dans des banlieues populaires fortement peuplées.

Alors pourquoi venir chambouler un espace, même sur ses franges, qui commence à peine à prendre toute son ampleur après 40 ans de gestation ? Le ferait-on à Versailles ou à Vaux-le-Vicomte ?

Au-delà de cette question de préservation d'un Parc, c'est bien l'idée de vouloir à nouveau construire des logements sociaux dans une banlieue saturée qui interpelle. N'y a t-il pas d'autres territoires en Ile-de-France qui auraient besoin de ce type de logements, contribuant ainsi à limiter les déplacements domicile-travail ? Car la question est bien là. Mais peut-être que les communes qui pourraient être concernées auraient plus de moyens de rendre ce type de projet impossible … C'est pourtant comme cela que l'on réalise une certaine forme de mixité sociale.

Pour avoir d'autres informations sur ce projet, voir les articles du Monde, de GoodPlanet et du JDD.

21/06/2015

Partager cet article

18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 22:35
L'égoïsme territorial est-il une fatalité ?

Une fois n'est pas coutume. Je vous propose une note de lecture. Un ouvrage d'une centaine de pages qui a pour titre « Le nouvel égoïsme territorial » dans lequel Laurent Davezies décrypte les phénomènes actuels prévalant dans les processus de morcellement de nos sociétés et de nos pays. Pourquoi les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres

Au travers de son analyse historique, il remet en perspective les mécanismes qui prévalaient et qui contribuaient aux équilibres internes aux sociétés. Le morcellement actuel incontrôlé, sous prétexte de nationalismes ou particularismes régionaux est propice à l'explosion des égoïsmes et des tensions entre les communautés. Que ce soit par le morcellement régional ou le morcellement des pays.

Sur un plan français, il pose accessoirement la question de l'évaluation de la décentralisation, en route depuis plus de 30 ans, et qui favorise ces phénomènes d'égoïsme, là où l'Etat assure une péréquation entre riches et pauvres.

Pour les petits pays, ce morcellement territorial peut constituer aussi une porte d'entrée pour une prise de contrôle de fait par quelques grands groupes financiers.

A lire pour ceux qui s'intéressent aux questions de cohésion territoriale et d'égalité des chances.

NB : Cette évaluation ne me rapporte rien ...

18/06/2015

Partager cet article

9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 18:15
Fête des paysages

Après la fête des jardins, c'est la fête des Paysages et de la nature en ville qui est à l'honneur pendant 15 jours, à l'initiative du Ministère de l'Ecologie.

Voir l'article sur le sujet ici.

N'oubliez pas que vous pouvez aussi valoriser votre action en lien avec le paysage sur le site 1000 paysages ici. Il faut entendre par action tout aménagement ou toute initiative en vue de favoriser la qualité paysagère (information, exposition, manifestation, ateliers ...). Au-delà de l'aspect "communication", c'est une initiative qui se veut pérenne pour recenser ce qui se fait de mieux en la matière. Le seul problème sera de délimiter le terme même de ce que l'on entent par action sur le paysage, tout étant paysage peu ou prou ...

09/06/2015

Partager cet article

16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 08:23

Le 14 avril dernier s'est tenu le second comité interministériel sur le Grand Paris, autour du premier ministre. A cette occasion a été évoqué la question des autoroutes franciliennes et de leur état pitoyable en terme d'image ...

Lors de son discours en direction des élus franciliens qui a suivi ce comité, il a été annoncé un programme de modernisation de 810 millions d'euros sur ce réseau ... A cette occasion, la place possible des concepteurs paysagistes et architectes a été rappelée :

"Il faut également travailler à une meilleure insertion des autoroutes dans la ville, en réduisant les nuisances et en investissant sur les questions paysagères. La France compte de grands architectes et paysagistes, des artistes reconnus. Pourquoi ne pas faire appel à leur talent pour transformer certaines de ces autoroutes ? Je pense par exemple aux autoroutes reliant Paris aux aéroports". Voir le discours ici et le dossier de presse du CIGP ici.

Certes, ces talents peuvent s'exprimer comme ils l'ont toujours fait à l'occasion des grands projets mais on oublie de dire que quelque soit l'aménagement il faut en assurer la maintenance au quotidien et c'est là que le bât blesse ...

Pour les avoir parcourues pendant des années, ces autoroutes franciliennes présentaient une qualité et une esthétique tant que les crédits d'entretien restaient à la hauteur des besoins. Avec la baisse des dotations, c'est bien l'absence de maintenance qui doit être mise en cause. A noter qu'en parallèle, les investissements conséquents sur la sécurisation de tous les grands tunnels (suite à l'accident du Mont-Blanc) ont surement été à l'origine du siphonnage de crédits conséquents qui auraient pu être mieux utilisés.

Il est à craindre que ce discours ne soit qu'un énième affichage sans lendemain. Dommage.

16/04/2015

Partager cet article

26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 08:54
Lancement de l'opération "1000 paysages en action"

Le plan d'action pour les paysages initié en septembre 2014 se décline au travers de cette opération du Ministère de l'Ecologie qui vise à recenser les projets menés sur le territoire national en faveur des paysages.

Toutes les opérations pérennes de moins de 5 ans, améliorant le cadre de vie, le lien social ou l'intégration de la biodiversité peuvent être concernées.

Un site internet est dédié à ce projet à découvrir ici, même s'il est encore peu garni ... Pour plus de renseignements, voir aussi le site du MEDDE.

26/03/2015

Partager cet article

25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 21:32
Appel à candidature - Affiche
Appel à candidature - Affiche

Le MEDDE a lancé un appel à candidature pour le grand prix national du paysage.

Le Grand Prix national du paysage 2015 a pour vocation de mettre en lumière la singularité de l’approche et de la pensée paysagère dans le processus de transformation des territoires. Les candidats auront jusqu’au 4 mai à minuit pour déposer leur candidature.

Pour plus de renseignement, voir sur le site du Ministère ici.

25/03/2015

Partager cet article

3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 10:26

La recherche sur les énergies renouvelables propres n'en finit pas de voir se développer toutes sortes de projets, même si certains ne sont qu'une application nouvelle d'une technologie inventée au XXe siècle. Ainsi, le projet d'usine marémotrice de Grande-Bretagne (voir article de Batiactu ici) fait directement écho à l'usine marémotrice ouverte en 1966 en France (voir page EDF).

Si cette énergie issue des marées peut paraitre propre, encore faut-il qu'elle soit compatible avec les contraintes environnementales et le fonctionnement écologique des espaces littoraux concernés. Il n'est pas certain qu'une telle installation sur la Rance serait encore possible aujourd'hui.

03/03/2015

Partager cet article