Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 08:23

Le 14 avril dernier s'est tenu le second comité interministériel sur le Grand Paris, autour du premier ministre. A cette occasion a été évoqué la question des autoroutes franciliennes et de leur état pitoyable en terme d'image ...

Lors de son discours en direction des élus franciliens qui a suivi ce comité, il a été annoncé un programme de modernisation de 810 millions d'euros sur ce réseau ... A cette occasion, la place possible des concepteurs paysagistes et architectes a été rappelée :

"Il faut également travailler à une meilleure insertion des autoroutes dans la ville, en réduisant les nuisances et en investissant sur les questions paysagères. La France compte de grands architectes et paysagistes, des artistes reconnus. Pourquoi ne pas faire appel à leur talent pour transformer certaines de ces autoroutes ? Je pense par exemple aux autoroutes reliant Paris aux aéroports". Voir le discours ici et le dossier de presse du CIGP ici.

Certes, ces talents peuvent s'exprimer comme ils l'ont toujours fait à l'occasion des grands projets mais on oublie de dire que quelque soit l'aménagement il faut en assurer la maintenance au quotidien et c'est là que le bât blesse ...

Pour les avoir parcourues pendant des années, ces autoroutes franciliennes présentaient une qualité et une esthétique tant que les crédits d'entretien restaient à la hauteur des besoins. Avec la baisse des dotations, c'est bien l'absence de maintenance qui doit être mise en cause. A noter qu'en parallèle, les investissements conséquents sur la sécurisation de tous les grands tunnels (suite à l'accident du Mont-Blanc) ont surement été à l'origine du siphonnage de crédits conséquents qui auraient pu être mieux utilisés.

Il est à craindre que ce discours ne soit qu'un énième affichage sans lendemain. Dommage.

16/04/2015

Partager cet article

26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 08:54
Lancement de l'opération "1000 paysages en action"

Le plan d'action pour les paysages initié en septembre 2014 se décline au travers de cette opération du Ministère de l'Ecologie qui vise à recenser les projets menés sur le territoire national en faveur des paysages.

Toutes les opérations pérennes de moins de 5 ans, améliorant le cadre de vie, le lien social ou l'intégration de la biodiversité peuvent être concernées.

Un site internet est dédié à ce projet à découvrir ici, même s'il est encore peu garni ... Pour plus de renseignements, voir aussi le site du MEDDE.

26/03/2015

Partager cet article

25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 21:32
Appel à candidature - Affiche
Appel à candidature - Affiche

Le MEDDE a lancé un appel à candidature pour le grand prix national du paysage.

Le Grand Prix national du paysage 2015 a pour vocation de mettre en lumière la singularité de l’approche et de la pensée paysagère dans le processus de transformation des territoires. Les candidats auront jusqu’au 4 mai à minuit pour déposer leur candidature.

Pour plus de renseignement, voir sur le site du Ministère ici.

25/03/2015

Partager cet article

3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 10:26

La recherche sur les énergies renouvelables propres n'en finit pas de voir se développer toutes sortes de projets, même si certains ne sont qu'une application nouvelle d'une technologie inventée au XXe siècle. Ainsi, le projet d'usine marémotrice de Grande-Bretagne (voir article de Batiactu ici) fait directement écho à l'usine marémotrice ouverte en 1966 en France (voir page EDF).

Si cette énergie issue des marées peut paraitre propre, encore faut-il qu'elle soit compatible avec les contraintes environnementales et le fonctionnement écologique des espaces littoraux concernés. Il n'est pas certain qu'une telle installation sur la Rance serait encore possible aujourd'hui.

03/03/2015

Partager cet article

3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 09:25

Les collectivités qui entameront avant la fin de l’année l’élaboration d’un plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) bénéficieront du report des échéances concernant la mise en compatibilité de leurs PLU. Des mesures d’accompagnement à l’élaboration des PLUi sont également mises en place.

Voir l'article du Moniteur ici.

On peut s'interroger sur l'intérêt de donner du temps à des procédures qui devraient devenir la règle (les PLUi) face aux PLU classiques que les communes n'ont plus les moyens de financer.

03/03/2015

Partager cet article

12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 10:19
Une bonne année 2015

Malgré les récents événements, je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année, pleine de joies et de bonheurs variés.

Partager cet article

12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 10:08

En décembre dernier, le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie a lancé un nouvel appel à projet pour la promotion des plans de paysage. Il s'agira d'aider 25 lauréats à mettre en place ce dispositif durant une période de 2 ans, avec une subvention de 30 000 euros. L'appel à projet est disponible sur le site du Ministère ici.

Ce processus d'appel à projet est en continuité avec les annonces de la Ministre du 25 septembre dernier sur la politique des paysages renouvelée, énoncées dans mon article du 1 octobre dernier.

12/01/2015

Partager cet article

16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 12:49

Tous les deux ans, un palmarès récompense quelques réalisations à caractère paysager (jardins, parcs, espaces publics, élément de la trame verte et bleue) au regard de la qualité, des usages et des pratiques locales. Il faut au préalable que les territoires "candidatent" à ces récompenses avec l'envoi d'un dossier illustré. On peut regretter qu'il faille ainsi se porter candidat alors que certaines réalisations exemplaires ne seront pas récompensées, faute d'une communication efficiente.

Plusieurs catégories sont définies pour récompenser collectivités, entreprises et particuliers :

- Espace public urbain

- Jardin urbain

- Parc urbain

- Aménagement de quartier

- Espace à dominante naturelle

- Infrastructure verte

- Entreprises

- Promoteurs immobiliers ...

Ce sont pas moins de 61 projets qui se sont vus récompensés. Pour en découvrir les lauréats, voir sur la page du site dédié ici.

16/12/2014

Partager cet article

1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 18:08

La nature en ville constitue un besoin fondamental dont le support de base est constitué par le végétal. Mais le végétal a besoin d'espace, de foncier ...

Hélas, bon nombre d'acteurs privilégient la valorisation du foncier pour développer préférentiellement du bâti, générant ainsi de la plus-value financière. Face à ces orientations entre du bâti qui rapporte et des "espaces verts" qui coûtent, le choix est hélas souvent vite fait.

Sauf que la question de la place du végétal n'est toujours pas résolue, d'où la proposition plutôt farfelue de certains architectes de développer des ponts verts … C'est un non-sens dans la mesure où l'arbre est ce lien subtile et profond entre la terre et le ciel et non pas un quelconque mobilier que l'on pourrait planter n'importe où.

Ne vaudrait-il pas mieux avoir une vraie réflexion sur la trame verte en ville en laissant sa place au végétal plutôt que de vouloir à tous prix densifier et manquer de respirations ...

Accessoirement, c'est aussi un non sens économique, quelque soient les financements. Ne faudrait-il pas consacrer ces fonds à des vrais projets sur la terre ferme ? Si la construction de bâtiments sur l'eau constitue une façon de se développer de certaines nations, autant installer des jardins hors sol constitue-t-il une erreur profonde.

Vous pouvez lire l'article consacré par le Moniteur sur ces projets utopiques ici.

Bruxelles et Berlin ont-elles besoin de ce type de projet ? Non, ces villes ont su garder sa place au végétal.

Retrouvons cette relation à la terre ...

01/12/2014

Partager cet article

1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 18:33

Michel Corajoud, paysagiste connu et reconnu a disparu cette semaine (mercredi 27 octobre) des suites d'une longue maladie.

Personnage atypique formé aux Beaux Arts, il a marqué de nombreux aménagements de son empreinte. Il a reçu plusieurs récompenses pour son oeuvre qu'il poursuivait encore récemment, notamment en 1992 le Grand prix du paysage et le Grand prix de l’urbanisme en 2003. Il avait reçu aussi le premier pris André Le Nôtre l'année dernière.

Quelques éléments de sa carrière ici ou ici.

Même si je n'étais pas toujours en accord avec ses avis et expressions, voir ses coups de gueule, je reconnais à mon ancien professeur déjà de m'avoir permis d'entrer à l'école du paysage de Versailles et d'avoir fait évoluer mon regard sur le Paysage. Merci.

01/11/2014

Michel Corajoud © RF / C. PARENT (2010)

Michel Corajoud © RF / C. PARENT (2010)

Partager cet article