Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

Les Paysages du Var sacrifiés aux intérêts de certains propriétaires fonciers

5 Mai 2013 , Rédigé par AlainG Publié dans #Paysage

La protection de l'environnement constitue, au même titre que la préservation des paysages, une question qui commence à faire consensus, au moins sur le papier et pour peu que cela ne gène pas trop les habitudes et intérêts de certains (qui n'ont que leur propre intérêt financier immédiat en ligne de mire). Nous donnons-nous les moyens de cette ambition ?

En parallèle, nous sommes aussi à un tournant de notre société au travers de la troisième phase de décentralisation qui se profile cette année, visant une nouvelle fois à renforcer le pouvoir des élus locaux au détriment de l'Etat. Sois-disant que cela permettrait de mieux répondre aux aspirations de la population locale (j'ai déjà eu l'occasion de m'exprimer sur le sujet). Est-ce pour autant un gage d'équité et de justice sociale ?

Si ces deux processus semblent de nature différente, il est un fait que le portage des politiques publiques (l'environnement en est une) est de plus en plus de la responsabilité (normalement) des élus locaux.

A titre d'illustration, il fut très instructif de voir le reportage de France 2 d'hier après-midi sur les « décharges » illégales du Var. Voir la page dédiée ici.

Ce reportage qui faisait suite à un premier diffusé voici 2 ans mettait l'accent sur la déconcertante facilité de certains propriétaires fonciers privés exploitant en toute illégalité des décharges de gravats sur leurs terrains, sans que cette illégalité constatée de visu de face l'objet de procédure judiciaire rapide. Qui plus est, un des exemples concernait même un maire propriétaire …

Outre les questions d'autorisations « administratives », cet absence de respect du droit nous interroge sur cette justice à deux vitesses. Pourquoi une telle impunité alors que cela peut entraîner des conséquences durables sur la qualité des sols (matériaux polluants), sur les risques (inondations renforcées à l'aval, risques d'éboulements), sur la préservation de milieux sensibles (zone Natura 2000) ? La réponse de la Préfecture du Var a été surréaliste … L'Etat attend que la société civile (particuliers, associations, maires) lui signale les irrégularités pour envoyer des fonctionnaires constater les désordres !!! On marche sur la tête. N'est-ce pas une OBLIGATION pour l'Etat de faire respecter le droit ? Il me semble qu'au fil des restructurations et des décentralisations, il ne lui reste plus que cela d'ailleurs comme prérogative. Une fonction régalienne …

Il semble que dans le Var ce soit plus compliqué qu'ailleurs. Et ce ne sont pas les élus qui se substituent à l'Etat, étant trop souvent en prise avec ces citoyens indélicats.

Avant de vouloir réellement appliquer une politique de protection de l'environnement, encore faut-il s'en donner les moyens et ne pas détruire totalement l'édifice étatique, le seul à même de ne pas être influencé par les acteurs du territoire.

05/05/2013

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article