Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

Pollution au pétrole dans le delta du Niger

10 Novembre 2011 , Rédigé par AlainG Publié dans #Environnement

Une information relayée par France Inter ce matin à propos d'une pollution récurrente de pétrole au Niger, du fait de l'inconscience de Shell qui laisserait des gazoducs fuir sans en assurer un entretien efficient. Où sont les écologistes pour nous alerter sur ce type de problème ?... loin de chez nouscertes mais qui nous concerne.

Il n'y a a pas que le nucléaire comme question à traiter ... pour les 50 prochaines années mais aussi dénoncer les dysfonctionnements actuels autour d'une source d'énergie encore importante.

D'après les informations relayées, Shell ne semble pas pressé de trouver une solution à ces fuites de gazoducs. Si d'aucun évoquait une hypothétique sanction de la part des "marchés", on est en droit de se demander où est le politique, qu'il soit national ou international pour apporter une solution à ce problème. En d'autres termes, à quoi sert l'ONU et sa cohorte d'agences si elle ne peut pas sanctionner d'une manière ou d'une autre des entreprises défaillantes ?

 

Ci-dessous un article du Monde du mois d'Août dernier :

 

(Paris) - Depuis des décennies, le delta du fleuve Niger dégueule de pétrole, souillé à cause de l'exploitation de son sous-sol. Une exploitation réalisée en grande partie par les plus importantes compagnies pétrolières mondiales, dont l'anglo-hollandais Shell, aux répercussions désastreuses pour les populations locales.

Dans un rapport publié jeudi 4 août, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) estime qu'une dépollution du pays Ogoni durerait 25 à 30 années. Il précise que « la restauration environnementale de l'Ogoniland pourrait bien être l'exercice de nettoyage de pétrole le plus vaste et le plus long jamais réalisé dans le monde si l'on veut retrouver un état entièrement sain : l'eau potable, les sols, les criques et les écosystèmes importants tels que les mangroves sont contaminés. »

Près du village de K-Dere, Etat d'Ogoniland. © Amnesty International

S’appuyant sur deux années de recherche scientifique, le rapport du PNUE est sans précédent au Nigeria. Il conclut que la contamination par hydrocarbures est grave et généralisée, et que les habitants du delta du Niger y sont exposés depuis des décennies.

Pour Audrey Gaughran, qui a fait des recherches sur les conséquences de la pollution du delta en termes de droits humains, et est en charge des questions relatives aux enjeux internationaux à Amnesty International, « ce rapport prouve que les activités de Shell ont eu des répercussions désastreuses au Nigeria, mais que l’entreprise s’en est sortie en niant cet état de fait pendant des dizaines d’années, prétendant travailler dans le respect des normes internationales les plus élevées ».

Etabli à la demande du gouvernement nigérian et financé par Shell, le rapport fournit la preuve irréfutable que la pollution par hydrocarbures a des effets dévastateurs sur la vie des habitants du delta du Niger, l’une des régions d’Afrique les plus riches en termes de biodiversité. Il passe en revue les dommages causés à l’agriculture et à la pêche, qui se traduisent par la destruction des moyens de subsistance et des sources de nourriture.

L’un des faits les plus graves concerne l’ampleur de la contamination de l’eau potable, qui expose la population à de graves risques sanitaires. Dans l’un des cas étudiés, l’eau contenait une substance cancérigène reconnue à des taux 900 fois supérieurs à la limite préconisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le PNUE recommande la mise en œuvre de mesures d'urgence pour alerter la population du danger.

 

10/11/11

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article