Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

Nathalie Kosciusko-Morizet appelle à « reconquérir » la biodiversité

21 Mai 2011 , Rédigé par AlainG Publié dans #Biodiversité

La stratégie nationale de la biodiversité  fait l'objet d'une présentation officielle ce vendredi à Paris. La Gazette des Communes s'en fait l'écho ...

 

Par A. l'AFP

Publié le 20/05/2011

La ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a appelé à une "reconquête" de la biodiversité en présentant jeudi 19 mai 2011 la stratégie nationale 2011-2020 visant, à partir de 20 objectifs, à mieux prendre en compte les espèces animales et végétales.

« 2010, l’année de la biodiversité, a été un commencement. Le temps de l’action est venu, le temps de la reconquête est venu », a-t-elle déclaré à l’occasion du lancement officiel de cette stratégie sur 10 ans.

« Il ne s’agit pas de préserver l’existant, on n’est pas seulement dans une stratégie défensive mais on veut reconquérir ce territoire », a-t-elle ajouté.

La ministre de l’Ecologie a annoncé, dans le cadre d’engagements pour la période 2011-2013, une série d’appels à projets visant notamment à « restaurer les continuités écologiques » permettant le circulation et la dissémination des espèces.

L’Etat doit aussi mettre en chantier une cartographie des habitats naturels au 1/25 000 qui ne sera toutefois pas finalisée avant 2018.

Une enveloppe de 50 millions d’euros est pour le moment allouée à cette stratégie.

« On s’attendait à mieux », a réagi Sébastien Moncorps, directeur de l’UICN. « On n’a pas perçu de mesures fortes, susceptibles de réellement changer la donne », a-t-il indiqué.

Autres ministères absents - « L’esprit est bon. Mais quand on regarde les mesures, ce sont principalement les politiques du ministère de l’Ecologie, les autres ministères sont absents », a regretté pour sa part Christophe Aubel, directeur de l’association Ligue Roc.

Mme Kosciusko-Morizet a souligné que la mise en oeuvre de la stratégie passerait par « une mobilisation des acteurs », invités à décliner ces objectifs.
Près de 150 acteurs (collectivités, associations, établissements publics, entreprises) ont pour le moment adhéré au texte.

« La première stratégie (pour 2004-2010) n’a pas marché. On avait de super objectifs, chiffrés, mais très peu de mobilisation. On est partis cette fois sur une démarche différente », a-t-elle précisé devant la presse.

La ministre a regretté que les organisations agricoles, qui ont participé aux travaux d’élaboration, ne figurent pas parmi les premiers signataires.
« La profession agricole est sous le coup d’une grande angoisse avec la sécheresse. Ce n’était pas leur urgence. Mais il n’y a pas de rupture avec la profession agricole », a-t-elle indiqué.

La FNSEA, premier syndicat agricole, a confirmé « ne pas être en mesure de signer cette charte », évoquant « trop d’incertitudes » sur « la portée des mesures que le gouvernement mettra en oeuvre et sur leur financement ».

« Où sont les engagements de Nagoya ? », s’est pour sa part alertée la députée européenne (EELV) Sandrine Bélier.

En octobre, au sommet de Nagoya, Chantal Jouanno, alors secrétaire d’Etat à l’Ecologie, avait annoncé que la France allait progressivement porter à 10 % la part de la biodiversité dans l’aide publique au développement pour consacrer au sujet, entre 2011 et 2020, « plus de 4 milliards d’euros ».
Le ministère n’était pas en mesure de confirmer jeudi ce calendrier, confirmant simplement une contribution de 200 millions d’euros pour 2012.

 

Voir le site du Ministère : http://www.developpement-durable.gouv.fr/La-strategie-nationale-pour-la,22731.html

 

21/05/2011

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article