Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

Michel Desvigne présente le nouveau Vieux-Port de Marseille

24 Novembre 2010 , Rédigé par AlainG Publié dans #Paysage

Une information du Moniteur sur le projet de requalification du vieux-port de Marseille, concours remporté par le groupement piloté par Michel Desvigne. Vous pouvez aussi voir l'article publié sur le site de la ville de Marseille ici.

 

Service architecture | 23/11/2010 

Espaces verts  

Photo n° 1/5

 

Espaces verts

Photo n° 1/5 - © MDP / Groupe Moniteur

Espaces verts

Le paysagiste Michel Desvigne a présenté lundi le futur aménagement urbain du centre-ville de Marseille, incluant la semi-piétonisation du Vieux-Port. Un projet axé sur l'eau, le végétal et le minéral. La première tranche des travaux, d'un montant de 24 millions d'euros, devrait être livrée d'ici 2013.

Présentation point par point par le groupement Michel Desvigne paysagiste, mandataire (*)

L'échelle du centre-ville. Composition urbaine et paysagère

Nos propositions, centrées sur la revitalisation du Vieux-Port, se fondent sur une vision paysagère et géographique : clarifier et caractériser la nature des espaces publics selon leurs localisations dans le territoire. Cette géographique large nous amène à distinguer des grandes entités contrastées: la chaîne des parcs, le glacis, les espaces jardinés du centre ville, et au cœur de la composition, le Vieux-Port. Cette large perspective respectueuse de l'histoire détermine le caractère de chaque lieu.

La chaîne des parcs. Nouvelle façade maritime

L'hypothèse est de transformer l'ensemble des forts et terrains militaires en un vaste parc. Celui-ci d'une emprise comparable à celle du port, recompose le paysage de Marseille et sa façade maritime. Il s'agit d'imaginer la conquête progressive d'un ensemble de lieux composant ensemble une chaîne de parcs reliés par des promenades continues depuis la ville vers la mer. En vis-à-vis, le parc du fort Saint-Jean, qualifie puissamment l'entrée du port. Ces parcs sont vivants et équipés, abritant pôle de congrès, hôtels, musées, village nautique. Mais c'est aussi une présence significative de la nature méditerranéenne au cœur de la ville amplifiant la géographie naturelle du littoral.

Le glacis, la calanque, le village nautique

La restauration du glacis du fort Saint-Nicolas rejoignant ville haute et port en couvrant l'échangeur de sortie du tunnel offre un volume considérable capable d'accueillir port à sec, parkings pour voitures et autocars. Le glacis est une vaste prairie accessible au public en pente vers le port. C'est la porte des parcs depuis le cœur de la ville. Il est creusé d'une petite calanque donnant l'accès aux bateaux et autour de laquelle s'installe un village nautique en lien direct avec l'aire de carénage et les quais. Un ponton périphérique, promenade publique prolongeant le port, dessert commerces et services spécialisés ainsi que des cafés et restaurants.

Recomposition de la circulation. Archipel d'espaces jardinés

La recomposition de la circulation du centre ville, préalable à la transformation des quais, est l'occasion d'une requalification de certains espaces publics :
- Maintien de deux voies véhicules légers, plus deux voies transports en communs sur le quai des Belges offrant un plus large espace aux piétons. Fermeture complète à la circulation pour les grands événements, laissant un accès à tous les parkings.
- Une voie spécifique bus depuis le J4, autour du Vieux-Port jusqu'au Pharo et prolongation jusqu'à la Corniche.
- Flexibilité de l'aménagement proposé permettant de répondre aux différents besoins en cas d'incidents dans le tunnel.
Si la circulation nécessite structure et hiérarchisation, la végétation relève d'une logique différente, en "archipel", à l'exception des boulevards situés sur les anciens remparts. Le centre ville dense apparaît comme une sorte de monolithe sculpté aux formes régulières. Plutôt que de les souligner, les espaces plantés en archipel, amènent avec pragmatisme: diversité, repérage et singularité : un archipel d'espaces jardinés autour du Vieux Port.

Développement et recomposition concertée des structures nautiques du plan d'eau

Maintenir et développer l'activité du port tout en rendant accessible les quais au public oblige à une recomposition des structures du plan d'eau. Ces transformations relèveront de la concertation. Le déplacement des aires techniques sur des estacades d'une part et l'installation des clubs nautiques sous les ombrières du quai d'autre part, laissent un large passage continu du public autour du plan d'eau. Celui-ci est rendu visible grâce à la création de pontons maîtres qui libèrent les rives et à des estacades publiques qui offrent un accès inédit au centre du port. Des estacades et des pontons mobiles accueillent des bateaux et événements exceptionnels. La création d'une zone de carénage mutualisée autorise un développement moderne et respectueux de l'environnement. Enfin, la mise en situation du marché aux poissons et des zones d'embarquement pour transports maritimes publics sous la grande ombrière du Quai des Belges donne toute sa noblesse à ces activités.

Les quais du Vieux-Port: espace public majeur de Marseille

C'est avant tout un sol que nous imaginons. Socle unitaire, socle de la ville, seuil de la ville vers la mer. C'est un espace résolument minéral, fidèle à son histoire urbaine et utilitaire. C'est un sol pavé de granit : matériau noble, robuste et authentiquement portuaire. Sur ce grand plateau aux pentes régulières s'installe une circulation apaisée, fonctionnelle et flexible. Le trafic nécessaire à la vie du port et de la cité relève d'un mode de gestion différencié dans le temps et réversible. L'éclairage évoque par de grandes mâtures la destination du lieu. Projets d'artiste, les grands mâts du quai des Belges jouent avec les reflets du soleil couchant. Mais seul un projet architectural permet de donner la cohérence et la grandeur attendues. Nous imaginons de vastes ombrières à l'échelle des installations portuaires, ces ciels artificiels à l'architecture rigoureuse, contemporaine et presque abstraite abritent de petits pavillons sous une lumière maitrisée et sublimée. Ceux-ci ont des destinations multiples : celles existantes et d'autres en synergie, urbaines, commerciales, culturelles, événementielles. Profiter de l'activité nautique associative pour animer et dynamiser l'espace public grâce à une architecture simple et puissante. Concentrer aussi le mobilier et les objets avec ces architectures pour libérer de vastes surfaces destinées aux manifestations et événements métropolitains.

 

(*) Composition du groupement Michel Desvigne :
- Michel Desvigne paysagiste, mandataire
- Foster + Partners, architectes
- Tangram, urbanistes
- Yann Kersalé, lumière matière
- Ingérop, BET

 

24/11/2010

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article