Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

LGV PACA : les Azuréens poussent pour une liaison avec l'Italie

19 Janvier 2011 , Rédigé par AlainG Publié dans #Infrastructures

Le Comté niçois a été rattaché à la France en 1860 ... Il sembleraient que certains élus aient la nostalgie de cette appartenance à l'Italie. Le projet de LGV PACA + (prolongement éventuel au-delà de Nice) en serait-il le révélateur ?

 

Un article du Moniteur

 

Rémy Mario, bureau Méditerranée | 18/01/2011 

La communauté urbaine Nice Côte d'Azur et le conseil général des Alpes-Maritimes menacent de claquer la porte du comité de pilotage.

La communauté urbaine Nice Côte d'Azur et le conseil général des Alpes-Maritimes menacent de claquer la porte du comité de pilotage de la LGV Paca si ne sont pas pris en compte, dans les études en cours et la future DUP, la connexion de Nice avec l'Italie qui est en train d'aménager un doublement de voie à grande capacité entre Gênes et Vintimille (mise en service annoncée en 2018). Les deux présidents de ces collectivités, Christian Estrosi et Eric Ciotti, ont co-signé un courrier en ce sens, adressé à Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement.

Objectif 2023

Cette prise de position fait suite aux contacts noués entre les élus de Gênes et de la communauté urbaine Nice Côte d'Azur pour créer, dès 2018, une liaison à grande vitesse entre Nice et Vintimille (30 km). Elle permettrait ainsi de relier la capitale azuréenne au réseau à grande vitesse italien, indépendamment de l'étude du projet de la LGV Paca que les élus niçois jugent à un horizon beaucoup trop lointain et entouré de multiples incertitudes. Pour l'heure, RFF n'a pas apporté de réponse à cette demande et renvoie la question à un prochain comité de pilotage. Lors du comité du pilotage qui s'est tenu le 17 janvier, les partenaires ont entériné les objectifs de desserte ferroviaire de la région aux horizons 2023 et 2040 (mise en service de la ligne nouvelle et modernisation des lignes existantes) et ont validé le projet de charte de concertation et d'information du public qui doit accompagner la préparation du projet. Un comité spécifique supervisera d'ailleurs cette concertation. Rappelons que les études engagées par RFF représentent un coût de 86 millions d'euros et sont prévues pour durer 4 ans, jusqu'au lancement de l'enquête d'utilité publique de la LGV Paca.

 

19/01/2011

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article