Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

Le livre noir de l'agriculture

29 Octobre 2012 , Rédigé par AlainG Publié dans #Agriculture

Je viens de lire un ouvrage fort intéressant sur la situation de l'agriculture en France, s'apprentant plus à de l'industrie de production massive qu'à un projet de mise en valeur de produits naturels en vue de nourrir dans les meilleures conditions les populations.

La lecture de ce livre est assez terrible, presqu'à en avoir la nausée, notamment à la lecture de la question de l'élevage des cochons en Bretagne ...

Toutes les formes d'agriculture industrielle sont évoquées, aussi bien l'élevage que les grandes cultures, avec les aberrations de notre temps qui font appel aux intrants industriels et à la normalisation des productions, pour le bénéfice de quelques uns au détriment du plus grand nombre.

Si l'on évoque par exemple les grandes cultures et plus particulièrement le blé, outre le fait que les rotations sont de plus en plus limitées (alternance des cultures), on en arrive à privilégier des variétés utilisables du nord au sud de la France pour leur productivité mais qui sont fragiles et nécessitent l'emploi d'intrants multiples (pesticides, engrais ...). Au début du XXe siècle, chaque région, chaque commune disposait de variétés adaptées aux diférents contextes régionaux. Si la productivité était moindre, au moins les coûts associés étaient faibles. Certaines cultures qui entraient dans ce processus d'assolement sont elles aussi en fort recul alors qu'ellent pourraient entrer dans l'alimentation du bétail comme la culture de poix.

Dans le même temps, on nourrit les animaux avec du soja d'Amérique du Sud ...

C'est aussi cela le développement durable ... Réfléchir localement à une situation globale.

Ce livre pose bien évidemment plusieurs questions à commencer par celle de la santé publique (ce que les animaux mange se retrouve dans les produits que nous consommons) mais aussi les politiques publiques en matière d'agriculture et d'environnement au sens large.

Je ne parle pas de la question des sols qui sont le plus souvent des supports de culture inertes ...

 

Nous avons collectivement tous à y gagner à revoir notre modèle agricole en privilégiant la diversité, l'adaptation des cultures aux contextes locaux et à revoir l'organisation des filières et notamment à retrouver ce qui faisait la force de nos campagnes, avec la polyculture-élevage ... Encore faut-il ne pas céder au lobbye des entreprises de la chimie et de l'agro-industrie qui ne recherchent qu'une rentabilité immédiate au détriment d'un véritable développement durable.

Livre_noir_Agriculture.jpg

 

A lire de toute urgence.

 

29/10/2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article