Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

Le gouvernement prévoit 60 milliards € de partenariats public-privé d'ici 2020

18 Janvier 2011 , Rédigé par AlainG Publié dans #Gouvernance

A l'heure où l'Etat prone des économies financières importantes sur son fonctionnement, il s'engage fortement dans une dette sur plusieurs dizaines d'années pour ses investissements au travers du PPP. De quoi payer deux fois les infrastructures grace à ce système et à laisser l'ardoise pour nos successeurs.Il est étonnant que l'article du Moniteur n'évoque pas cette contrainte financière. certes les projets sorent plus vite ... mais avec quel bilan financier global ?

 

| 17/01/2011 | 11:03

"La Mission d'appui aux partenariats public-privé a recensé les projets et marchés potentiels, ce qui l'a conduite à évaluer à près de 60 milliards d'euros leur montant sur la période 2010-2020", a déclaré l'entourage de la ministre de l'Economie Christine Lagarde.

Le montant des contrats de partenariat public-privé (PPP), qui permettent de confier au secteur privé le financement et la réalisation d'équipements publics, pourrait atteindre 60 milliards d'euros d'ici à 2020, a annoncé dimanche 16 janvier le ministère de l'Economie.


De 2004 à fin 2010, 77 partenariats public-privé ont été lancés pour un montant de 3,5 milliards d'euros, à l'initiative, à parts égales, de l'Etat et des collectivités locales. "2011 devrait marquer une étape importante avec la signature de très grands projets immobiliers comme le 'Pentagone à la française' (NDLR: le futur siège du ministère de la Défense) et le tribunal de grande instance, à Paris, ainsi que les lignes ferroviaires à grande vitesse", ajoute-t-on dans l'entourage de Mme Lagarde.
A l'avenir, l'essentiel des PPP devraient concerner des équipements urbains (éclairage public, voirie, vidéosurveillance...), l'énergie (production et distribution, adaptation du parc immobilier public aux contraintes écologiques...) et les établissements d'enseignement, culturels et sportifs.


Toujours selon Bercy, les principaux PPP ont porté ces dernières années sur des projets de prisons, le système de communication ferroviaire GSM-R ou encore les universités.


Une loi avait clarifié le recours à ces financements innovants en 2008, la crise financière survenue la même année n'ayant que "temporairement ralenti" leur essor, précise-t-on au ministère de l'Economie.

 

18/01/2011

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article