Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

La SNCF est-elle toujours une entreprise publique ?

1 Janvier 2012 , Rédigé par AlainG Publié dans #Infrastructures

Deux actualités se sont télescopées en cette fin 2011 s'agissant de la SNCF. Juste avant Noël, on apprenait que cette entreprise (publique) allait reverser à son actionnaire, l'Etat, un dividende de 230 millions d'Euros (voir pour information l'article du Point ici), représentant 30% du bénéfice dégagé. Soit apparemment plus de 700 millions d'euros de bénéfices. Certes, l'Etat serait le principal financeur du coût de fonctionnement du réseau (voir l'article de francetv ici) mais quoi de plus normal compte tenu des "bénéfices" sociaux et environnementaux réalisés grace à cet outil technique exceptionnel ?

N'est-il pas normal que la société aide une entreprise, publique de surcroît, qui contribue à limiter les déplacements individuels ?

Il n'y a pas si longtemps, on ne se posait pas trop la question des financements pour réaliser des routes empruntées par toutessortes d'usagers français et étrangers ... Qui paye les routes nationales ? Qui paye les routes départementales ? Qui paye les voies communales ? C'est toujors le même, le contribuable ... A lors quoi de plus normal que de contribuer au transport public ? Cela n'est pas choquant et c'est même salutaire, afin d'éviter que les grands groupes financiers ne cherchent à imposer leur dictact, comme ils l'ont fait dans d'autres domaines comme l'énergie ou l'eau par exemple.

Pour revenir au sujet initial, s'il n'est pas indécent que la SNCF fasse des bénéfices, elle n'est pas là pour en faire de manière outrancière. Equilibrer ses comptes serait suffisant parce qu'il ne faut pas oublier que c'est l'usager (appelé maintenant "client") qui contribue de fait par le paiement de son transport à ce bénéfice.

Dans le même temps, au travers du "Grenelle de l'Environnement ", on promeut des déplacements en transports en commun afin de limiter nos dépenses en pétroles et donc le réchauffement climatique mais aussi de limiter les besoins en infrastructures routières. Est-ce avec une nouvelle augmentation que l'on encouragera ce transfert modal de la route vers le fer ? On sait bien que les augmentations ont des effets sur les usages (c'est bien le message pour le tabac ?) sauf quand les personnes n'ont pas de choix.

L'augmentation est en partie justifiée par les péages à RFF. Les citoyens français ont-il demandé le démentellement de la SNCF qui nous conduit à cet état complexe de relations entre deux entreprises complémentaires ?

Et ce n'est pas la pseudo concurrence à venir qui permettra un abaissement des coûts. L'expérience sur l'énergie est là pour le démontrer ...

 

01/01/2012

 

Apparemment ce genre d'inquiétude est partagé. Voir l'article de la Gazette ici :

http://www.lagazettedescommunes.com/93657/cadencement-et-hausses-des-tarifs-sncf-la-double-peine/?utm_source=quotidien&utm_medium=Email&utm_campaign=05-01-2012-quotidien

 

07/01/2012

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article