Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

Contournement de Strasbourg, entre bouchons et question urbaine

20 Juin 2012 , Rédigé par AlainG Publié dans #Infrastructures

Les transports routiers sont toujours d'actualité autour de nos villes ... Le retard pris pour certains projets risque pourtant d'être problématique.

 

Un article de la Gazette des Communes

 

 

Par D. Bonnet

Publié le 15/06/2012

 

Après l’annulation par le gouvernement de la concession au groupe Vinci pour réaliser le Grand contournement ouest de Strasbourg, autoroute à péage, la question de la décongestion des voies de transport reste entière.

Comme toutes les agglomérations, Strasbourg est fortement impactée par les encombrements quotidiens qui perturbent les accès autoroutiers. Le problème y est ici aggravé par le cumul des trafics locaux et du transit international.

Le grand contournement ouest à péage (GCO) initié par le gouvernement Jospin en 1999 et attribué « provisoirement » le 12 janvier 2012 à Vinci ne sera pas la réponse au problème des bouchons. Le gouvernement a annulé la concession, estimant que Vinci n’avait pas réuni les 750 millions d’euros nécessaire au chantier de 24 km, avec une ouverture envisagée en 2017.

Besoin d’une solution urgente - « Nous avons à résoudre un vrai gros problème, celui d’encombrements quotidiens qui impactent gravement la vie économique et les entreprises locales », considère Bernard Stalter, président du CESER Alsace et de la Chambre de Métiers, réclamant aux élus strasbourgeois de trouver une solution urgente.

« Pour une solution urgente, le GCO ne convenait guère, avec la longueur du chantier puis le temps nécessaire au transfert des trafics de transit, qui prend traditionnellement plusieurs années », répond l’entourage du maire PS de Strasbourg.

Améliorer les accès à Strasbourg - « Il n’existe aucune solution miracle. Nous devons réfléchir sans obsession à tous les moyens d’améliorer la circulation et les accès à Strasbourg, en travaillant avec toutes les collectivités, l’Etat, les organisations professionnelles. Il serait pertinent d’utiliser les compétences de l’Agence d’urbanisme (ADEUS) afin de concevoir des réponses mettant en œuvre tous les moyens de déplacement et surtout, en intégrant la dimension de l’urbanisme dans la définition de tous nos projets », propose Robert Herrmann, premier adjoint au maire et président de l’ADEUS.

Taxe poids lourds - Car des solutions, toutes partielles, existent : à commencer par la résurgence d’un GCO « light » pour dévier une part du grand transit, sans oublier la renaissance de la taxe poids lourds. En vigueur en Allemagne depuis 2003, elle devait être expérimentée en Alsace avant sa généralisation en France, ce qui n’a jamais abouti.
« Nous devons aussi réfléchir aux liaisons ferroviaires en tenant compte des besoins des usagers en créant des liaisons nord sud et est-ouest sans correspondance obligatoire » en gare de Strasbourg », ajoute Robert Herrmann.

En projet aussi, de nouvelles dessertes de transports publics par tram sur rail, pneu, bus à haut niveau de service. Mais le financement de ces équipements publics pose problème dans le contexte actuel.

« La concession d’une autoroute au privé est possible, mais c’est aussi vrai pour des liaisons de transports collectifs ! Nous devons réfléchir sans tabou et trouver des solutions multiples avec efficacité rapide, sans recréer de nouveaux aspirateurs à voitures », considère-t-on à la ville de Strasbourg.

 

20/06/2012

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article