Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

Au Danemark, l'autonomie «illimitée» de la voiture électrique

19 Mars 2011 , Rédigé par AlainG Publié dans #Transports-déplacements

Le Figaro évoque une des voies d'avenir pour la mobilité automobile au travers de cette voiture électrique. Cette initiative restera cependant réservée aux classes sociales sans grosses contraintes financières ...

 

Mots clés : , , ,

Par Jean-Jacques Cornaert
16/03/2011

Better Place, créateur d'un système unique d'échange de batteries pour véhicules électriques, a inauguré son premier centre européen à Copenhague. 

(Envoyé spécial à Copenhague)

Shai Agassi, le fondateur et le président directeur général de la société Better Place, assène ses convictions avec un éternel sourire aux lèvres. Pour lui, la voiture électrique ne doit pas être cantonnée au rôle de «citadine». Elle doit être une «routière» capable d'aller partout, sans contrainte d'autonomie. De cette façon-là seulement, elle apportera véritablement sa contribution à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à l'indépendance énergétique des États qui n'ont pas de pétrole. Sa société a pour cela inventé un système d'échange rapide de batterie qui permet à la voiture électrique de s'affranchir du très pénalisant temps de recharge. Trois à cinq minutes suffisent en effet pour remplacer la batterie déchargée par des accumulateurs pleins avant de reprendre la route.

Pour l'heure, cette infrastructure n'a été installée que dans des pays peu étendus, comme Israël et le Danemark, respectivement décidés à s'affranchir de leur dépendance au pétrole ou à mener une politique forte en faveur de la réduction des émissions de CO2.

D'ici à la fin de l'année, Better Place installera au Danemark 19 stations d'échange rapide de batteries qui permettront aux utilisateurs d'une voiture électrique de parcourir le pays sans risquer la panne. Pour cela, ils devront au préalable avoir acheté une Renault Fluence ZE au prix de 205.000 couronnes danoises (27.496 euros), laquelle est conçue pour passer dans le portique Better Place permettant de changer de batterie en moins de cinq minutes et de disposer ainsi d'une «autonomie illimitée» dans le pays. Bien qu'exemptée de la très coûteuse taxe d'immatriculation danoise, cette première Renault électrique est beaucoup plus chère qu'en France (21.300 euros), mais Philippe Klein, directeur général adjoint de Renault, assure «qu'elle se situe au niveau d'une version Diesel équivalente».

Pour avoir accès aux stations d'échange rapide de batteries, le propriétaire de la Fluence ZE devra également s'acquitter d'un abonnement mensuel dont le prix varie en fonction du kilométrage annuel. Pour celui qui parcourt plus de 40.000 km, il en coûtera 399 € par mois. Pour un kilométrage inférieur à 20.000 km par an, le montant varie de 199 à 249 €.

Chaque souscription comprend l'installation au domicile d'une borne de charge lente (16A) d'une valeur de 1341 €, l'accès illimité au réseau Better Place majoritairement alimenté par de l'électricité d'origine éolienne (20 % de la production totale), des services télématiques de gestion personnalisée de navigation et de consommation d'énergie, et une assistance technique 24 heures sur 24.

En quatre ans et selon son kilométrage, l'automobiliste pourrait espérer une économie d'usage de 10 à 20 % par rapport à une voiture à moteur thermique. Avec ce service, le très charismatique patron de Better Place, Shai Agassi, assure que la Renault Fluence ne se contentera pas d'être la première voiture électrique vendue au Danemark, mais qu'elle sera surtout la plus vendue sur ce marché. En comptant Israël, l'accord avec Renault porte sur la vente de 100.000 Fluence ZE d'ici à 2016.

D'ici à la fin de l'année19 stations d'échange rapide de batteries seront installées au Danemark.

 

19/03/2011

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article