Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Alain

Europacity en débat

12 Juin 2016 , Rédigé par AlainG Publié dans #Urbanisme

Le projet, tel qu'il est vendu actuellement par ses promoteurs ...

Le projet, tel qu'il est vendu actuellement par ses promoteurs ...

Rarement un projet de cette envergure n'aura suscité un tel débat. Entre la vision consumériste des uns et la volonté de préserver parmi les plus riches terres agricoles d'Ile de France, le débat public engagé sur Europacity à Gonesse (Val d'Oise) doit se terminer fin Juin.

Tous les échanges sont disponibles sur le site dédié.

Certains grands noms de l'architecture et de l'urbanisme s'émeuvent à cette occasion que l'on puisse encore développer de tels projets dans une tribune publiée dans "Le Monde" ce 8 juin, tribune reprise dans un article du "Moniteur" ici.

L'association d'un espace ludique et d'un centre commercial n'est pas une nouveauté. C'est encore un produit qui nous vient tout droit des Etats-Unis ... Et l'habillage vert veut nous faire croire à un projet à forte valeur écologique. Un non sens qui profite cependant à certains et pour l'instant aux nombreux bureaux d'études qui travaillent sur le sujet.

Après la Cop 21 qui a donné de nouvelles priorités à notre société, espérons que nous saurons enfin garder raison vis-à-vis d'un projet inutile et destructeur et accessoirement préserver quelques terres agricoles aux portes de l'agglomération parisienne.

NB : Dans les années 60, on appelait ce quartier celui des "Tulipes", du fait des cultures annuelles qui égaillaient ce triangle, bien avant le développement de Roissy et de ses annexes. Il vous suffit de voir les quelques

Europacity en débat
Europacity en débat

NB2 : Une association se bat depuis des années contre ce projet. Association Collectif pour le Triangle de Gonesse (ACTG)

12/06/2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

O 13/06/2016 21:53

Qu'en est-il des 80ha de terres agricoles visées pour l'implantation de cette mégastructure ? Sont-ils déjà complètement cultivés ?
Si non, pourquoi ne pas profiter du feu des projecteurs pour envisager un projet agricole à cette échelle qui recourrait de manière intensive la main d’œuvre disponible localement ? Dans l'idée, en même temps, de revenir à des pratiques agricoles plus raisonnables :-)